30/03/2004

Jour J -4

Vacances de Pâques qui pointent le bout de leurs cloches.
 
Samedi c'est le grand départ pour les Canaries, ma belle soeur, moi, et nos quatre enfants.
 
Dit comme ça, ça semble anodin.
Et si on zoomait un peu vers le casting de cette épopée fabuleuse?
 
Tout d'abord il y a l'aînée, belle et boudeuse comme Bardot, qui jalouse tout ce qui bouge, et tout particulièrement sa cadette, un diablotin coiffée par une explosion de dynamite, sourire malicieux sur des dents à quatre étages.
 
Ensuite vient la Princesse, ma Princesse, future pétroleuse au nez en trompette, petite chatte aux minis griffes.
 
En quatrième position, le chouchou de ces demoiselles, j'ai nommé le Chevalier Vert, tendre  et craquant comme une carotte primeur.
 
Derrière le chariot , ( oui, oui, celui d'où dégringolent  trois valises et sept sacs), on peut deviner l'envie furieuse de ma belle soeur de téter une cigarette.
Elle avance, pas vite, c'est vrai, mais c'est qu'elle n'a pas encore pensé à pousser la barre de direction vers le bas.
Faut admettre que c'est un système incontrôlable avec une caméra au poing.
Elle titube donc à travers le hall, filmant avec dévotion nos chérubins qui chialent (parce que non, on ne peut pas avoir une glace à deux heures du matin)
Au passage, elle ajoute quelques flous artistiques sur les valises de la grosse devant nous dans la file qui tente de reprendre son souffle après sa course effrénée pour être...ben, devant nous, tiens !
 
1,2,3,...
Hein?
On en a perdu un!!
Qui?
Diabolo, évidemment, qu'on retrouve après quelques " Mathilde? Mathilde! Mathil-deu! Mathiiiilde !!!!!!!! " (ma belle soeur a une très belle voix, genre : " bonjoûûrr, nous ne sommes pas là pour l'instant, mais laissez-moi un message", qui donne envie de décoller, et qui fait fantasmer ses interlocuteurs. En vrai c'est la Castafiore.)
 
Enfin c'est à notre tour, après trois aller-retours pipi-popo-je-vais-vomir-il m'a foutu le doigt dans l'oeil.
Passeports?
Mince, la Castafiore a une cuillière à café remplie d'Actifed en main, qui atterrit sur le sweat de Mathildeu.
C'est que ma belle soeur suit des cours d'infirmière.
Pourtant, à mon avis, pas besoin de leçon : cette fille-là  toujours été incollable sur ce sujet.
A la question, pour mille euros, " Quelle est la substance orange qu'on donne aux enfants de plus de 18 mois en cas de fièvre?", elle a répondu dans sourciller ; "Junifen".
La classe, quand même!
Ah, ça, si vous avez un problème d'hémorroîdes, d'eczéma, de poil incarné : écrivez-moi et je ferai suivre...
 
Bon, je m'éloigne de mon sujet et l'hôtesse de chez Sunjet n'a pas l'air d'avoir respiré de gaz hilarant (en parlant de gaz, quelqu'un en a lâché un, ça promet pour l'avion...).
 
Les passeports, c'est dans quel sac, déjà, qu'ils étaient?
Non!!! Pas le sac à médocs sur le tapis!
On ne sait jamais, si elle me faisait une otite!
Quoi? Dans une heure?
On ne sait jamais...
Bref, trop tard, la trousse de premiers secours (qui affichait quand même 8 kilos) est partie.
 
La Castafiore devient la Muette de Porticci.
C'est sa façon de râler, à ma belle soeur : elle tire une tronche de grand vent, sans son ni sous-titres.
 
Bon.
On va se la chercher, cette glace?
 

22:16 Écrit par chouchou | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Du vécu ça... Merci pour le fou rire...

Écrit par : J | 31/03/2004

... pas encore rentrée? la réalité fut-elle aussi déridante que ta fiction?
bien à toi... et bon retour parmi nous

Écrit par : jibi | 20/04/2004

Les commentaires sont fermés.